Principes de fonctionnement

Le système de télécompensation interbancaire assure l’échange électronique des valeurs à compenser. Il traite la compensation des valeurs, à heure fixe, grâce à un centre qui effectue le calcul des soldes de compensation (les «nets» compensation) et prépare les situations nettes par institution adhérente. Ces «nets» compensation sont imputés sur les comptes des institutions adhérentes à la Banque Centrale de Tunis.

Pour les institutions adhérentes, l’automatisation et l’unification de la chambre de compensation (chambre de compensation virtuelle) garantissent la sécurité des paiements, diminuent les délais d’exécution et améliorent la qualité des informations transmises.

Les aspects opérationnels 

Sur le plan opérationnel, le système se base sur :

  • L’échange de données informatiques des valeurs à compenser ainsi que des images scannées des chèques et des lettres de change normalisées et ce, au moyen du réseau de transmission.
  • Le non-échange physique des valeurs.
  • L’archivage électronique en vue d’une consultation en ligne.

La fiabilité du système 

La fiabilité exceptionnelle du système est due à la véritable industrialisation de son exploitation, via des investissements mutualisés, une constante mise à niveau technologique, une forte concertation interbancaire et une conception naturellement évolutive qui a parfaitement tenu compte des trois impératifs suivants :

  • Neutralité technique du réseau vis à vis de l’ensemble des participants, par un système de gestion des flux d’opérations ;
  • Transparence de fonctionnement pour l’ensemble des participants, notamment en cas d’incident ;
  • Indépendance matérielle et fonctionnelle du centre de traitement bancaire par rapport au fonctionnement du système.